Bapu est Mort

Bapu est mort

Lolenne, accroche-moi ; tous les serpents du Roi
Simulent les Sirènes. Si les cinglants sifflets,
Sur l’âme Si pâle, de ma frêle carapace,
Terrassent ma carcasse. Elle se fracasse trépasse,
En un plongeon d’enclume ; éclaboussures d’écumes
Arrivées en pâture, au pied des bois du Roi.
Il ne m’a jamais vu, mais ses soldats m’ont eu.


— pour savoir de qui il s’agit —-


La version originale comportait une faute que l’éditeur n’a pas relevé et que mon ignorance avait couché en francisant Bapou.

écrit avant 1996
enregistré et monté en 1998 avec la voix de Jean-Luc Beaujau et numérisé en juillet 2018
Hommage au père du combat pacifiste surnommé affectueusement Bapu
Copyright 1996
ISBN : 2-908068-72-9

Spread the love / propageons l'Amour
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *