Méandres d’un 13 juillet de 2020 avec Lyncée

Veille d’une fête nationale quand le nationalisme me manque, que les sommes des patriotismes se sont tous annulés, qu’enfin des millions d’Euros en France demain et ailleurs bientôt ne vont pas partir en fumées pétaradantes et vaines autant qu’inutiles et polluantes, que la nuit fut brève dans un brin de tourment que je tente de pacifier depuis quelques semaines déjà, voici que, bon à rien d’autre, je me plonge dans les méandres statistiques du balado de Lyncée pour la première fois depuis son lancement en mars 2018.
Je ne t’en rapporterai que de grandes lignes et par bribes successives.
Je t’inviterai à l’action comme de commenter et noter les épisodes ou l’ensemble du balado sur le site, ton application ou ta plateforme favorite. Tiens, voilà que cet appel est déjà lancé !
Ben oui, dans les autres méandres de l’Internet ceux-ci, dont tu connais une part tout comme moi, Lyncée a grand besoin de se faire un peu plus repéré pour être lu et entendu. Ceci est propre à l’y aider car, sur le net, si on ne parle pas de toi, tu n’existe pas. Ce qui fait exister le plus ce dont on parle le plus ! Aussi absurde que ce soit, si tu veux plus de poésie dans ce monde virtuel, il est nécessaire d’en parler.

Accompagné de sa nouvelle secrétaire qui se reconnaîtra, il a mené une campagne de communication sur FaceBook que tu connais. Campagne assez mitigée forcément avec les scrupules et les limitations de ton serviteur, elle ne pouvait en l’absence de photo et vidéo être optimisée. Toutefois, elle a permis de voir la communauté des amis de Lyncée augmenter quelque peu sur ce réseau comme sur la lettre d’information de Lyncée. Merci à tous et merci de tous les relais que vous ferez des publications qui vous semblent valoir les quelques clics pour les faire connaître un peu plus.

Les temps du monde de pendant sont durs comme toujours (selon qui les vit), et si pour toi ils se vivent assez bien, que tu souhaites soutenir le travail de création pour la production sonore de ce contenu, c’est toujours possible en suivant les liens à dessein vers Tipeee ou Paypal.
Aucune monétisation ne viendra encombrer tes oreilles de publicités, ni même ta vue quand tu navigues sur lyncee.me et puis tant mieux !

J’en reviens aux premières bribes de ce qui peut éventuellement t’intéresser à propos de ton balado préféré (à ce que j’en sais) :

Douceur à l’État Brut cumule le plus grand nombre d’écoute. Normal, il est bien plus représenté que mon autre recueil qui ne compte que 15 poèmes.
– Presque la moitié des écoutes se font sur le site via un navigateur. Là, c’est une surprise pour moi qui, adepte du balado ne les écoute quasiment que sur mon application favorite podcast Addict.
– Tu écoutes le balado de Lyncée depuis 37 pays différents, quel voyageur tu fais ! Avec 3 pays francophones seulement dans les 10 premiers (je ne paie pas l’option qui permet d’avoir plus de statistiques) : France 79,6 %, Canada 1 %, Belgique 1 %. Un grand merci à tous, où que se nichent vos zoreilles ! Nos voisins suisses méritent tous nos prochains efforts de réclame…

Un peu plus de ces fameuse statistiques dans les prochaines nouvelles pour ne pas te lasser dès aujourd’hui !

Au plaisir


Sous l’orage de la vie, en voir plus encore à la lumière de leur recueil Douceur à l’État Brut avant l’arrivée du son…