Orné des Plumes de Retz, Lyncée en escale à Saint-Michel-Chef-Chef

Affiche de l'édition 2020 du festival Les Plumes de Retz

Débarque-y toi aussi et rend-toi à l’église auprès de laquelle se dit une messe toute fraîche et poétique pour une fêtes des mots que t’offrent leurs faiseurs.

J’ai grand plaisir à rejoindre les auteurs, les diseurs, les chanteurs et toutes les autres de tous genres qui vont t’en mettre plein les yeux, les oreilles et les cœurs.

Nous pourrons échanger à un stand quand je m’y trouverai moi-même. Tu pourras si tu le veux, te procurer un exemplaire de Douceur à l’État Brut (ou plus si tu veux l’offrir). C’est en soirée que je donnerai de la voix parmi d’autres plumes sorties de l’encrier.

À dimanche si tu t’en viens par là

PS Si ta voiture prend le chemin de Nantes à la suite de ces festivités, et qu’elle offre deux places libres, ça m’intéresse grandement !

La poésie de Lyncée sous-cotée – Top 10 des balados de Lyncée incontournables bien que méconnus !

De la poésie de Lyncée sous-coté – on dit aussi méconnue !

Top 10 des balados de la poésie de Lyncée sous-cotée en toute objectivité injustement peu écoutés :

  • Sous toutes latitudes – pour sa véracité transfigurée !
  • L’amour à fleur de danse – parce que c’est bon quand on danse
  • Ça va chialer dans la chaumière – un peu comme dans toute les chaumières à un moment. Alors on chante de la chanson qui se lamenterait aussi un peu.
  • Premier bouquet de toi – comme l’amoure affleure les sens
  • Au bal des étoiles – dans sa naïveté crue pour les rêveurs qui se perdent dans les bras aimés comme ils se sentent perdus dans l’univers si vaste d’une première fois nouvelle.
  • Croque-amour – un portrait cinglant autant que juste de l’être aimé pas si juste.
  • Modèle absent – sculptrice interdite – pour son goût de l’expérience, félicite l’enfant créateur solitaire !
  • Sumere – pour l’audacieux néologisme latiniste accessible aux non latinistes comptant ton serviteur.
  • Excuses révérencieuses – avec la révérence et les excuses en adresse d’un cœur honnête à tous les cœurs croisés.
  • Enfant de lumière – pas si tant délaissé mais méritant toute ton attention, celle de tes parents, de tes enfants, de tes amis, de leurs parents et leurs enfants à travers nos lignées des gratitudes.

Voici qui achève ce que, en ce 13 juillet 2020 du monde de pendant, j’ai cru bon de te partager en remontant de cette plongée qui restera exceptionnelle dans des chiffres que j’ai essayé de garder distants et pas seulement parce qu’ils ne permettent pas de brandir le rapport Médiamétrie en frimant !
La chance t’es ici offerte d’inverser les tendances de la poésie de Lyncée sous-cotée. Par là, celle d’embellir la face du monde et ses revers !

Bonne écoute à toi, en solo ou en bonne compagnie et au plaisir des rencontres plus ou moins réelles


Sous l’orage de la vie, en voir plus encore à la lumière de leur recueil Douceur à l’État Brut avant l’arrivée du son…