Jim M.

Jim M.

Sous ses cheveux longs, s’entretint sa peur,
Aujourd’hui son nom dégonde mon cœur
Aux sifflets saisissants des serpents de Satan,
Je remonte le temps, et m’avance en chantant.

Ami du Mescal, abri de la Mort,
A vaincu l’espoir banni de son corps.
Il n’a que peu souri, mais ses vers font de lui
Un Gourou sans doctrine ; des vers pour être libre


écrit le 11 janvier 1994
enregistré par jean-Luc Beaujau en 1998 et monté le 1er juillet 2018

Spread the love / propageons l'Amour
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *