Allers-Retours et Sacrifices

Allers-Retours et Sacrifices

On piétine, on tape nos Cinquante otages.
De colère on se moque des cent fesses en cage,
Car ici, on ne marche, que pour dire au préfet
Que ses p’tits sont des vaches, qui rient de leurs méfaits

A monsieur de répondre, qu’il n’est pas le Bon roi,
Duchesse de nous pondre, des traités de Bon droit.
Monarque au piédestal, sous notre cathédrale,
Tes hordes sont brutales, entends, le peuple râle.

Incendies et pavés, demain seront tombés,
Nous enterrerons nos cendres, sous une couche béton,
Pour qu’un jour Alexandre, goûte de son téton ;

Et puis de temps en temps, pleure les retombées.
Si fort qu’il commémore, les monuments aux morts,
Si fort que le temps, lui jettera un sort


écrit à l’automne 1995 (manif CPE) et, retouché avant le 30 janvier 1996
enregistré en 1998 avec la voix de Jean-Luc Beaujau et monté en juillet 2018

Spread the love / propageons l'Amour
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pensée sur “Allers-Retours et Sacrifices”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *