Sumere

Sumere

Pour évoquer un phénomène plus ancien encore que le latin, ce titre au néologisme déjà daté, évoque le consumérisme qui, déifié, à toujours bien mériter que l’on meure pour lui.
C’est bien la moindre des choses pour un Dieu non ?

Voici le balado du second poème soumis au même concours…


écrit le 18 février 2017 pour le soumettre au concours de poésie de l’association des amis de Verlaine la même année, sur le thème « Mortel Ange ». Dois-je avouer que le thème m’ennuyait profondément ?
enregistré et monté le 3 décembre 2018 (4:30 de travail)


Pour soutenir le travail de Lyncée qui y passe des heures, c’est par ici sur Tipeee ou Paypall

Spread the love / propageons l'Amour
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réponse sur “Sumere”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *